La première chose à faire est de modifier la zone DNS du nom de domaine (dans l’espace client ovh, Web > Domaines > NDD > Serveur DNS) :

  • DNS 1 : nsxyaldp.ip-xxx-xxx-xx.xx
  • DNS 2 : sdns.ovh.net

Remplacer nsxyaldp.ip-xxx-xxx-xx.xx par l’ip de votre serveur. Ensuite il faut choisir si Plesk agit en tant que serveur maître ou esclave. Cette configuration se fait dans Plesk dans la sections Paramètres du domaines. Je conseille de laisser Plesk en tant que serveur maître (sinon j’ai du mal à voir l’intérêt de passer par Plesk pour la zone dns).

C’est maintenant que les choses se compliquent.

  • Rendez-vous dans l’onglet Dédié > Serveurs > nsxyaldp.ip-xxx-xxx-xx.xx > DNS Secondaire > Ajouter un domaine > Vous aurez alors un n° de Ownercheck et indiquez votre domaine.
  • Ajouter ce n° de Ownercheck dans la zone de votre serveur DNS Primaire dans un champ TXT. Ex : ownercheck.my-domain.tld. TXT 4f9b4fbp
  • Répéter la première étape.

Notez que pour que cela fonctionne, vous devez :

  • Ouvrir le port 53 en UDP sur votre serveur
  • Mettre en place le allow-transfer

Après ces étapes, vous devrez patienter le temps que la propagation de la zone de votre serveur DNS primaire se copie dans le serveur secondaire (sdns2.ovh.net).

Références externes